HUMANISER LA DIGITALISATION
Un nouveau champ d'action pour les mandataires locaux

En Wallonie, selon le tableau de bord publié par l'Agence du Numérique dans son « Baromêtre citoyens 2021 », 96% des ménages disposeraient d'au moins un terminal numérique :
Connexion internet : 94%
Smartphones : 90%
PC portables : 78%
Tablettes : 55%
PC fixes : 42%
Aucun terminal : 4%

Mais quid des aînés ?

L'étude de l'Agence du numérique fournit des indications intéressantes (en % des ménages) :

Age
Internet
Smartphone
Aucun terminal
65-69 88
77
3
70-74 78
60
3
75 et + 51
35
12

On observe que les possibilités de connexion diminuent sensiblement avec l'age, particulièrement à partir de 75 ans.

Or, pour tous, mais encore plus pour les aînés, la digitalisation représente un progrès et peut faciliter grandement la vie.
Mais, comme pour tout progrès, il y a un revers à la médaille !
Une étude approfondie des disparités d'accès aux ressources de l'internet a été réalisée par la la Fondation Roi Baudouin dans son « Baromètre de l’inclusion numérique 2020 ».

Pour les aînés, les problèmes mis en évidence concernent principalement :
  • le sous-équipement : environ 40% des aînés ne possèdent pas encore de smartphone  et le plus souvent pas d'imprimante, de scanner, de lecteur de carte d'identité, ...;
  • les problèmes de connexion dans certaines zones rurales,particulièrement dans le Sud-Est de la Wallonie;
  • et surtout la faiblesse des connaissances:  près d’une personne sur deux âgée de plus de 55 ans (48%) possède de faibles compétences numériques et ignorent souvent le potentiel des outils et applications à leur disposition, notamment l'utilisation des applications administratives et de santé.

Les aînés, et plus largement les nombreuses personnes qui rencontrent des difficultés avec la digitalisation, n'ont pas besoin de grandes réformes ou de cours, mais seulement d'un coup de pouce.
Ce coup de pouce doit être organisé au niveau local par les communes en coopération avec les CPAS, les Conseils Consultatifs Communaux des Aînés et les associations. 

D'ores et déjà un outil existe dans 163 communes en Wallonie et 18 à Bruxelles : les Espaces Publics Numériques (EPN)
Mais quelle est la réalité sur le terrain ? Combien de ces EPN ont une activité effective ? Les services qu'ils proposent correspondent-ils aux besoins des aînés ? Combien d'aînés ont connaissance de l'existence et de l'offre de service des EPN ?

D'autres réalisations intéressantes existent à plusieurs endroits, notamment à l'initiative du mouvement d'éducation permanente Lire et Ecrire en partenariat avec les communes et les CPAS: les écrivains numériques !

 Les mandataires et les citoyens devraient :
  • exiger des communes qui ne possèdent pas encore d'EPN d'en créer un : 99 communes de Wallonie ne disposent pas encore d'un EPN,
  • lorsqu'un EPN existe, demander aux autoriés d'en renforcer la visibilité et de labelliser éventuellement d'autres initiatives locales,
  • stimuler les EPN existants pour qu'ils soient attentifs aux besoins spécifiques des aînés en mettant à leur disposition des ordinateurs et des imprimantes, mais, aussi et surtout, en les accompagnant  pour leur apprendre à utiliser les applications administratives ou encore les aider à télécharger le Covid Safe Ticket ou l'app Itsme sur leur GSM.
 
En outre, aux plans fédéral et régional, les Aînés du CDH réclament des initiatives parlementaires pour :
  • assurer le maintien d'alternatives non-digitales pour les personnes qui ne disposent pas de l'équipement ou des connaissances,
  • élargir l'offre d'accès aux services publics et culturels : administrations, transports, théâtres, cinémas, soins, etc  :
    • en maintenant un accès téléphonique direct
    • en facilitant l'accès à ces services dans certains lieux publics : bureaux de poste, librairies, EPN, bibliothèques, etc.
  • conserver des guichets physiques permettant un accompagnement et un accueil de qualité dans l’ensemble des services publics et d’intérêt général (banques, hôpitaux, mutuelles, etc.)
  • imposer aux opérateurs une obligation de service universel des télécommunications sur l'ensemble du territoire incluant les communications par smartphones.
Texte intégral de la note du Bureau des Aînés

Deux exemples de réalisations locales:
  
 
 
Faites-nous part de vos expériences locales: aines@lecdh.be